Ma Petite Fonderie

Ma Petite Fonderie présentation

Resume

Ma Petite Fonderie est un projet éco-responsable proposant une alternative à l’extraction primaire d’aluminium a travers la réalisation d’un four et de ses outils permettant de recycler ce métal un “Alphabet de Formes”.

Descriptif

Un designer, en créant des objets périssables, peut être acteur de la surconsommation. C’est en lisant cette phrase de Julien Phedyaeff dans Le Monde que j’ai pris conscience de l’importance de la notion de durabilité dans mes projets et que j’en ai fait une composante primordiale des mes travaux. Réutiliser un objet existant mais désormais obsolète, en bout de cycle, ou simplement passé de mode, le transformer et le réintroduire sous une forme différente sur le marché en permettant à ses composants de débuter une nouvelle vie en est donc l’application naturelle. L’aluminium est un matériau utilisé sous de multiple formes au quotidien, donc facilement collectible et surtout recyclable quasiment à l’infini sans perte de qualité, avec donc un effet potentiel immédiat sur l’environnement avec une alternative aux extractions systématiques de cette ressource fossile aux quantités disponibles limitées. Je me suis rendue compte, en poussant un peu plus loin ce raisonnement que les béquilles médicales comme cas précis, une fois utilisées se retrouvaient considérées comme un simple déchet et donc non recyclées alors que pourtant composées d’aluminium pur à la résistance hors pair. Là où les autres se contentent de les mettre au rebut, j’en ai fait la matière première de mon projet. J’ai créé une fonderie “DIY” dans mon garage à partir de briques réfractaires juxtaposées, comme un enfant construirait un cube en Kapla ou en Légo. Et me suis mise à l’aide d’une scie à onglet à séparer plastique et aluminium des béquilles médicales récupérées avant de fondre la partie métallique dans le  four de Ma Petite Fonderie pour enfin couler l’aluminium en fusion dans des moules en bois, qui une fois totalement désagrégé servaient de charbon pour alimenter mon four en combustible. Ce four ne nécessite que 4V d’énergie pour fonctionner, est quasi neutre d’un point de vue énergétique, et le recyclage d’un kilo d’Aluminium ne nécessite que 5% de l’énergie nécessaire à sa production primaire tout en émettant 95% de gaz à effets de serre en moins. Plus qu’un produit fini, je défends un processus simple, différent et vert, avec l’intention de le rendre abordable à tous en repensant et en désacralisant le concept. Il y a aussi l’idée sous-jacente de réparation, de créer quelque chose quand on se casse la jambe, un designer comme un réparateur. Et en plus de proposer tout ceci en open-source, je souhaite développer des événements, des moments sociaux autour de cette fonderie comme une performance collective. Un design avec les gens.  Je le souhaite ouvert à tous, avec la possibilité dès lors qu’une fonderie existe et est active de permettre à tout un chacun de venir l’utiliser pour fondre l’aluminium collecté et en repartir avec un objet utilisable grâce aux moules développés et partagés par la communauté. J’ai donc commencé par créer et partager un “Alphabet de Formes” dont le résultat est un ensemble d’éléments de petit mobilier tels que tabourets, patères et étagères pour ne citer qu’eux. Tout mon processus depuis la découpe des matériaux jusqu’à son terme avec la fonte d’un objet précis est visible dans une vidéo de vulgarisation montrant les 4 pôles dans leur intégralité et consultable ici: https://youtu.be/71XoKsrEhZE Vous pourrez trouver egalement tous les éléments présentés lors d’une exposition dans ce lien:    
<- Retour à la liste des conceptions.